Selon Jean-Pierre Mocky, Jeanne Moreau se "sentait abandonnée"

Selon Jean-Pierre Mocky, Jeanne Moreau se "sentait abandonnée"
Jeanne Moreau au Festival de Cannes le 25 mai 2003.

Anthony Vincent

La comédienne, réalisatrice et chanteuse s'est éteinte lundi 31 juillet 2017 à l'âge de 89 ans. Son ami le réalisateur Jean-Pierre Mocky détaille la fin de sa vie, si dévastée loin des caméras.

François Truffaut, Louis Malle, Orson Welles au cinéma. Mais aussi Klaus Michael Grüber au théâtre ou encore Serge Rezvani pour la musique. De son charisme inimitable et de sa voix grave, elle a su fasciner les plus grands réalisateurs dans plus de 130 films en 65 ans de carrière. Muse devant l'Éternel, Jeanne Moreau s'est vue dépassée par son propre mythe à la fin de sa vie, affaiblie au point de ne plus pouvoir jouer.

Plus la force de jouer

Son ami de longue date, le cinéaste Jean-Pierre Mocky, est revenu au micro de BFMTV sur ses difficultés de santé qui l'empêchaient de jouer : "Elle se sentait aban­don­née parce qu'elle ne pouvait plus jouer, ça lui manquait énor­mé­ment. La dernière fois que je l'ai eue au télé­phone, elle m'a dit qu'elle voulait jouer. Mais elle n'avait pas la force de le faire."

"Très faible", elle "avait beaucoup de mal à travailler" selon son ami, réalisateur des comédies "Un drôle de paroissien " (1963) et "La Grande Lessive" (1968). Pourtant, Jeanne Moreau s'était lancée un nouveau défi : elle devait apparaître dans la prochaine saison de "Dix pour cent ", série diffusée par France 2. Également interrogée par BFMTV, son amie Line Renaud, qui se réjouissait de "tourner pour la première fois" avec elle dans ce cadre, s'est dite "très peinée" par sa disparition. Rattrapée par le tourbillon de la vie.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU