Sophie Marceau a dit "non" à la Légion d'honneur !

Chargement en cours
Sophie Marceau, en marge du Festival de Cannes, en mai 2015.
Sophie Marceau, en marge du Festival de Cannes, en mai 2015.
1/2
© Abaca, Shootpix
A lire aussi

Fabien Gallet

César du Meilleur espoir féminin, Molière de la Révélation théâtrale... Sophie Marceau a reçu bien des récompenses au cours de sa carrière. Pourtant, il y en a une qu'elle se refuse à accepter : la Légion d'honneur. C'est ce qu'elle a révélé sur son compte Twitter, mardi 08 mars 2016, critiquant au passage une récente décision du gouvernement.

Peu active sur les réseaux sociaux, la moindre activité de l'actrice de 49 ans fait néanmoins mouche à tous les coups. Dernier exemple en date avec quelques mots postés sur Twitter. Celle qui a récemment perdu son ex-mari, le réalisateur Andrzej Zulawski, a pointé du doigt la remise de la Légion d'honneur au ministre de l'Intérieur de l'Arabie saoudite, Mohammed Ben Nayef, des mains de François Hollande.

C'est en partageant à ses abonnés un tweet du journaliste Samuel Laurent (lequel écrivait : "Légion d'honneur pour le prince héritier saoudien. 154 exécutions l'an dernier dans son pays"), avant le lien d'un article paru dans Le Monde et intitulé "Arabie saoudite : légion d'honneur et décapitations", que la belle comédienne a marqué son indignation. En effet, le responsable politique a reçu sa récompense à l'Elysée, vendredi 04 mars dernier, sans que les médias en soient avertis, l'information ayant été dévoilée plus tard par une agence de presse saoudienne. Une décision qui a fait polémique puisque le régime saoudien a, selon Le Monde, "procédé à 70 exécutions capitales", depuis le début de l'année.

C'est donc une Sophie Marceau profondément outrée qui a déclaré, toujours sur Twitter : "Voilà pourquoi j'ai refusé la Légion d'honneur." La comédienne n'est pourtant pas la première à avoir dit "non" à l'illustre décoration.

Alors que plus de 90 000 personnes sont titulaires de la Légion d'honneur, certaines personnalités françaises comme Brigitte Bardot, Mylène Farmer ou encore Simone de Beauvoir et Bourvil ont décliné la récompense. Ce fut aussi le cas de l'auteur de bandes dessinées Jacques Tardi, ainsi que des chanteurs Georges Brassens et Léo Ferré, ce dernier évoquant dans une de ses chansons un "ruban malheureux, rouge comme la honte".

De son côté, Geneviève de Fontenay a également refusé la Légion d'honneur : "C'est vraiment désacraliser le ruban que de le distribuer à n'importe qui... comme des médailles en chocolat." Un avis que partageait Thomas Dutronc, pourtant décoré en 2010. "Avant, on la décernait à des gens qui risquaient leur vie, des héros. Maintenant, on la donne à tout le monde, c'est du copinage", confiait-il dans les pages du Parisien Magazine.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU