Stéphane Plaza répond aux accusations de sexisme dans Chasseurs d'appart'

Stéphane Plaza répond aux accusations de sexisme dans Chasseurs d'appart'
Stéphane Plaza au village des Internationaux de Tennis de Roland Garros à Paris, le 8 juin 2017.

Fabien Gallet

Dans les viseurs des CSA belge et français, l'animateur s'est une nouvelle fois défendu face aux accusations de sexisme concernant l'émission Chasseurs d'appart'.

Depuis quelques mois, Stéphane Plaza s'attire les foudres des téléspectateurs. Excédés par ses blagues potaches et les montages proposés dans Chasseurs d'appart', certains ont pris les devants et saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel. La sentence ne s'est pas faite attendre : en novembre 2017, le CSA belge a ouvert une procédure pour "possible atteinte au respect de l'égalité entre les femmes et les hommes" tandis que le CSA français a, lui, décidé de mettre les programmes de l'animateur diffusés sur M6 "sous surveillance". Interrogé par Télé-Loisirs sur cette situation ce lundi 2 avril 2018, l'agent immobilier a reconnu ses torts.

"Je ne suis pas là pour vexer des gens ou être méchant"

Revenant sur l'un des numéros diffusés en prime-time début 2017 ayant soulevé l'indignation de certains, il a concédé que "les ralentis (sur les attributs d'une jeune femme, ndlr) étaient poussés et la voix-off a été un peu loin". Et d'ajouter : "Je peux comprendre que cela puisse déranger. (...) On s'est peut-être trompés d'orientation, alors depuis, on s'est recentrés sur des conseils et des choses techniques."

L'acolyte de Karine Le Marchand a poursuivi sur la défensive : "Je ne suis pas là pour vexer des gens ou être méchant. Je fais toujours les choses avec humour. Parfois, on peut se tromper, c'est à moi de rectifier, de faire un peu plus attention sur certaines blagues." Reste à savoir si ce mea culpa suffira à calmer les téléspectateurs...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU