Tex : des enregistrements non diffusés des Z'amours pourraient lui coûter cher

Tex : des enregistrements non diffusés des Z'amours pourraient lui coûter cher
Tex lors du photocall de la présentation de la nouvelle dynamique 2017-2018 de France Télévisions à Paris, le 5 juillet 2017.

Fabien Gallet

1,2 million d'euros, c'est ce que réclame l'animateur en guise d'indemnités à Sony Pictures, la société de production des Z'amours. Une somme qui pourrait lui passer sous le nez après la révélation d'enregistrements compromettants.

L'animateur licencié par France 2 il y a cinq mois, après une blague douteuse sur les violences conjugales prononcée sur C8, compte bien faire payer la société de production des Z'amours. Ainsi s'est-il défendu, mercredi 16 mai 2018, devant le Conseil des prud'hommes de Paris. Sauf qu'il a dû faire avec quelques imprévus, comme le révèle Le Parisien. Un "incident risque de coûter très cher à Tex", assure le journal qui explique que ce dernier a "utilisé son smartphone pour conserver une trace de son audition". Un acte illégal.

Des propos qui ne passent pas

Mais la défense possède surtout des pièces à charge. En effet, la société de production a entre ses mains des extraits des numéros des Z'amours enregistrés après la polémique de la "blague" mais jamais diffusés. "Je l'ai fait pour le buzz. (...) Je savais ce que je faisais. C'était pour faire parler de moi", aurait ainsi déclaré Tex. Mais Sony Pictures a d'autres atouts bien plus compromettants dans sa manche, notamment des propos dégradants prononcés par l'animateur à l'égard d'une candidate : "C'est une chiennasse avec ses grosses loches."

Toujours selon Le Parisien, les rushes des émissions contiendraient des insultes proférées par Tex à l'encontre de Marlène Schiappa. La secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes avait signalé la fameuse blague de l'animateur au CSA. Enfin, des mots salaces prononcés dans une conversation avec une collègue ("Ah, je t'ai pas encore b*isée ? Parce que tu sais, je les prends par devant, par derrière, sur le côté") relèvent, selon la société de production, de la "faute grave". Reste à savoir si ces éléments joueront en défaveur de l'animateur. Réponse le 27 juillet 2018.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.