Thierry Ardisson et Audrey Crespo-Mara ont sauvé Michel Onfray d'un AVC

Thierry Ardisson et Audrey Crespo-Mara ont sauvé Michel Onfray d'un AVC
Thierry Ardisson et sa femme Audrey Crespo-Mara lors du photocall de la cérémonie "GQ 2015, Les Hommes de l'Année" au Shangri-La Hotel à Paris, le 25 janvier 2016.

Émilie Nougué

En février dernier, Michel Onfray a été hospitalisé à la suite d'un AVC. Un incident qui a eu lieu juste après une interview accordée à la journaliste Audrey Crespo-Mara, compagne de Thierry Ardisson.

Le vendredi 6 avril 2018 dans son interview matinale de 8h15 sur LCI, Audrey Crespo-Mara a une nouvelle fois reçu l'intellectuel et lui a demandé de ses nouvelles. "La dernière fois que je vous ai vu, vous m'avez fait peur", lui a-t-elle d'abord lancé avant d'ajouter : "Je me permets d'en parler parce que vous vous êtes exprimé sur le sujet. Vous allez franchement mieux ?" Une question à laquelle Michel Onfray a répondu : "Oui, grâce à vous."

Des problèmes de vision

Le philosophe a ensuite raconté plus en détails ce qu'il s'était passé. "Cinq médecins sont passés à côté du diagnostic et c'est vous qui m'avez récupéré avec un texto dans le taxi alors que je m'en allais", a-t-il rappelé à la journaliste. Celle-ci avait été alertée par ses symptômes, à savoir de fortes migraines et des problèmes de vision.

Deux jours plus tard, invité sur le plateau des Terriens du dimanche, Michel Onfray est encore revenu sur cet épisode et a donné d'autres détails à Thierry Ardisson, marié à Audrey Crespo-Mara depuis 2014. "Je repartais travailler, j'étais dans le taxi et Audrey m'a fait un texto pour me dire 'Thierry a donné un coup de fil à un ami qui va vous faire une IRM tout de suite'". Michel Onfray s'est donc rendu chez ce cardiologue qui lui a diagnostiqué un AVC.

Aujourd'hui, l'intellectuel va beaucoup mieux et s'est même permis sur LCI d'ironiser sur cet AVC : "Hélas, pour ceux qui me détestent, ça s'est porté uniquement sur mon champ de vision et pas sur le langage, la parole ou l'écriture. Ça en aurait réjoui tellement !"

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU