Trump invité par Elizabeth II : la famille royale ne serait pas enthousiaste

Chargement en cours
Donald Trump reçoit Theresa May lors d'une visite d'État à Washington, le 27 janvier 2017.
Donald Trump reçoit Theresa May lors d'une visite d'État à Washington, le 27 janvier 2017.
1/3
© Abaca, DPA

Hélène Garçon

Après que Donald Trump ait reçu à Washington Theresa May, la Première ministre britannique, la Reine Elizabeth II a renvoyé l'ascenseur au nouveau président en l'invitant à Buckingham. Une nouvelle que les Britanniques, mais aussi la famille royale, auraient du mal à digérer...

"Empêcher Donald Trump de faire sa visite d'État au Royaume-Uni", tel est le nom de la pétition qui circule en ce moment de l'autre côté de la Manche, après que Theresa May ait annoncé vendredi 27 janvier, que Donald Trump et son épouse Melania étaient conviés par la reine Elizabeth II pour une visite officielle à Londres. La perspective de voir le nouveau chef d'État américain fouler le sol britannique ne semble pas réjouir ses habitants, qui sont à ce jour plus d'1,6 millions à avoir signé cette pétition, laquelle souligne qu'une telle visite mettrait la Couronne dans "l'embarras".

La Reine dans une "position difficile"

Un avis partagé par certains membres de la famille royale qui, selon le Times, verraient d'un mauvais oeil la venue du président. D'abord pour "la position difficile" - ainsi que le formule au magazine People l'ambassadeur britannique en France, Sir Peter Ricketts - dans laquelle serait mise Elizabeth II en recevant celui qui a signé un décret interdisant aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane de mettre le pied sur le sol américain, mais aussi vis-à-vis de Kate Middleton, l'épouse de son petit-fils William. Cette dernière avait en effet fait l'objet de remarques désobligeantes de la part de Trump à l'époque où des photos d'elle topless avaient été diffusées en 2012 par le magazine français Closer. Des clichés qui avaient offusqué la Couronne Britannique, et qui avaient par la suite été interdits de diffusion.

Quand Trump se moquait de Kate Middleton sur Twitter

"Qui ne voudrait pas prendre une photo de Kate Middleton et gagner beaucoup d'argent en espérant qu'elle bronze topless ? Allez Kate !", commentait alors Donald Trump sur le réseau social Twitter. "Kate Middleton est super mais elle ne devrait pas bronzer toute nue. Elle ne peut s'en prendre qu'à elle-même", écrivait-il encore.

Ces tweets, retrouvés par le Daily Mail lundi 30 janvier, ont certainement dû attiser les tensions sur le sol britannique et jouer un rôle dans l'apparition de la pétition, lancée le jour-même.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
13 commentaires - Trump invité par Elizabeth II : la famille royale ne serait pas enthousiaste
  • avatar
    mf1845 -

    cette vieille caricature ne se sent plus peut-être une nouvelle conquête pense-elle ?
    c'est vrai il a de la classe ce type !
    de la noblesse ça c'est autre chose !!mais que ne ferait -on pas pour faire peuple pour faire jeune et pour faire parler de soi ! .......et croire qu'on existe encore !

  • avatar
    xxxxxx1 -

    bravo la liberté de la presse...et surtout la liberté de dire n'importe quoi...et comment se fait-il que certaines réactions ne soient pas dans notre journal ? et que des réactions soient systématiquement rejetées alors qu'elles sont pleines de bon sens ? et que des réactions pas terminées soient publiées avec impossibilité de les rectifier ou de les commenter ? bizarre

  • avatar
    aida58 -

    sur un autre titre c'était Elizabeth II qui était embarrassée.....faudrait savoir !!!!!!!!!!
    de plus en plus abjects ces médias !!!!!

  • avatar
    refillable -

    une vieille sénile qui invite un clown c'est normal ça ce passe chez les roosbeef !!!!

  • avatar
    nineeleven -

    Les anglais comme leurs frères de sang les américains sont pragmatiques et opportunistes. Depuis la guerre de l'indépendance, ils ne sont jamais opposés, au contraire, ils ont été complices dans tous les conflits. Par ailleurs,la anglais ont toujours voulu miner l'Europe et c'est finalement une bonne chose qu'ils s'en vont.. Si l’Europe ne parvient pas à se faire maintenant et rapidement, elle ne vaut effectivement pas un clou.