Valérie Damidot revient sur son passé de femme battue

Chargement en cours
 Valérie Damidot assiste à la conférence de presse de rentrée 2015 des animateurs des émissions de télévision de NRJ 12 et Chérie 25 à La Cour du Marais, à Paris, le 27 août 2015.

Valérie Damidot assiste à la conférence de presse de rentrée 2015 des animateurs des émissions de télévision de NRJ 12 et Chérie 25 à La Cour du Marais, à Paris, le 27 août 2015.

1/2
© Abaca, Poree Audrey
A lire aussi

Hélène Garçon

Dans un entretien au magazine Public, Valérie Damidot, connue pour son franc-parler et son dynamisme à toute épreuve, révèle un autre visage de sa personnalité en faisant de terribles révélations. L'ex-pétillante animatrice de D&Co avoue avoir été victime de violence conjugale il y a quelques années.

Un sujet qu'elle évoquait déjà dans une interview au Parisien, en 2008 : "Il y a une vingtaine d'années, j'ai été battue par mon compagnon. Il m'a fallu deux ans pour le quitter. Et pourtant, j'avais autant de caractère qu'aujourd'hui". Aujourd'hui, l'animatrice qui opère désormais sur NRJ 12, au tempérament toujours aussi affirmé, accepte à nouveau de témoigner, cette fois-ci dans les colonnes de Public, pour encourager les femmes victimes de violence à "se casser vite et s'assumer financièrement". "Un mec qui te tape une fois le refera" a-t-elle insisté.

Anciennement victime de violence conjugale, Valérie Damidot raconte aujourd'hui la spirale infernale dans laquelle les femmes battues finissent par tomber : "Combien de femmes se font défoncer la gueule et restent prisonnières car les mecs les ont rendues dépendantes. (...) Alors une espèce de mécanisme s'installe. Tu te dis 'J'ai dû faire un truc. Peut-être était-il énervé ?'", explique celle qui avoue s'être "souvent cherché des excuses". "Mais quand le mec que tu aimes, celui qui est souvent le père de tes gosses, te déglingue la gueule, c'est pas normal. C'est un co***rd".

Aujourd'hui, l'ancienne animatrice de M6 porte un regard lucide sur la situation dans laquelle elle était enlisée quelques années auparavant et explique avoir usé d'"énormément d'énergie" pour s'en sortir et en parler à sa famille. "Quand tu oses le faire, on te prend souvent pour une mytho car les mecs qui tapent sont charmants en société", explique Valérie Damidot qui a choisi de parler sans tabou de cette situation qui touche plus de 216 000 femmes chaque année en France, selon un rapport livré par le Ministère des Droits des Femmes.

Dans un souci de sensibilisation à ces données alarmantes, l'animatrice s'est même livrée sur son passé de femme battue à ses enfants pour qu'ils ne se retrouvent jamais dans la même situation qu'elle : "Jamais de la vie Roxanne ne prendra une gifle d'un mec ! Et Norman ne lèvera jamais la main sur sa copine", confie cette maman qui se dit "hyperfusionnelle" avec sa progéniture, mais qui n'est pas "le genre de mère qu'on voit dans Confessions Intimes", ainsi qu'elle le raconte avec son humour légendaire.

 
3 commentaires - Valérie Damidot revient sur son passé de femme battue
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]