Valérie Trierweiler a pardonné à François Hollande

Valérie Trierweiler a pardonné à François Hollande
Valérie Treirweiler à la soirée Don'Actions organisée par le Secours Populaire à Paris, le 24 Mars 2017.

Jessica Rat

En pleine promotion pour son livre, "Le Secret d'Adèle", la journaliste a accordé un entretien à La Parisienne ce vendredi 2 juin 2017, dans lequel elle évoque, entre autres, son ex-compagnon.

Après avoir expliqué qu'elle s'était lancée dans ce roman, son premier, car "la campagne présidentielle s'annonçait" et qu'elle "ne voulai(t) pas être amenée à la revivre malgré (elle)", Valérie Trierweiler n'a évidemment pas échappé à quelques questions sur François Hollande durant son interview auprès de La Parisienne. Ainsi aborde-t-elle par exemple l'idée que ce dernier "se cacherait derrière Klimt" - le peintre autrichien protagoniste de son livre : "c'est loufoque", dit-elle tout simplement avant de se confier sur son ressenti envers l'ancien président de la République.

"Je lui suis extrêmement reconnaissante"

La journaliste dit d'abord avoir été "très surprise" que celui-ci ne brigue pas de second mandat. "Au début, je pensais qu'il avait tort. Il est très bon en campagne, je pensais qu'il avait une chance", estime-t-elle, avant d'analyser : "Mais c'était avant le phénomène Macron... Humainement, ça a dû être un choix extrêmement difficile pour lui."

Valérie Trierweiler confie en outre qu'elle a pardonné à son ex-compagnon. "Les épreuves, ça vous forge. On regarde vers l'avenir, surtout quand le temps passe", philosophe-t-elle. Et d'admettre : "Et puis, il est intervenu pour que soit sauvé mon ami Frédéric (le journaliste Frédéric Gerschel, ndlr) après son accident en Irak. Je lui suis extrêmement reconnaissante."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU