Valérie Trierweiler provoque Agnès Buzyn sur Twitter

Valérie Trierweiler provoque Agnès Buzyn sur Twitter
Portrait de Valérie Trierweiler réalisé à Paris, le 27 août 2017.

Fabien Gallet

La ministre de la Santé doit faire face aux critiques après deux sorties de route concernant la cigarette au cinéma et les frais d'optique. Des propos qui n'ont pas laissé Valérie Trierweiler indifférente.

Depuis jeudi 16 novembre 2017, Agnès Buzyn fait les gros titres. La ministre de la Santé est au coeur d'une polémique sur la cigarette au cinéma, ayant considéré que celle-ci était "valorisée" et "banalisée" sur le grand écran. Si elle a par la suite tenté de désamorcer la polémique sur Twitter, ces propos n'ont pas manqué de faire mouche. De même que ceux concernant le remboursement des frais d'optique. "On n'est pas là pour offrir des montures Chanel à tout le monde ou des verres antireflet qui filtrent la lumière bleue", aurait-elle en effet confié ce mardi 21 novembre à l'association des journalistes de l'information sociale, selon Le Figaro.

Valérie Trierweiler défend son cinéma

De quoi valoir à Agnès Buzyn les foudres des internautes. Si certains n'ont pas manqué d'étriller la ministre sur Twitter, d'autres ont joué la carte du second degré, à l'image de Valérie Trierweiler qui a choisi de rebondir sur les deux débats. Ce mercredi 22 novembre 2017, l'ex-compagne de François Hollande a ainsi posté une surprenante photo d'elle posant avec une cigarette entre les doigts, une casquette, une chaîne en or et des lunettes noires futuristes.

En guise de légende, l'ancienne première dame a écrit : "Mes nouvelles lunettes Chanel, ma clope, mon cinéma..." Une référence aux deux sujets, qui a divisé les internautes : certains jugent la provocation de la journaliste amusante, quand d'autres la jugent plutôt malvenue.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU