Valérie Trierweiler : son fils contrôlé positif à l'alcool et aux stupéfiants

Valérie Trierweiler : son fils contrôlé positif à l'alcool et aux stupéfiants
Valérie Trierweiler et son fils Léonard à l'inauguration de la Fête des Tuileries à Paris, le 26 juin 2015.

Hélène Demarly

Le fils de Valérie Trierweiler aurait été arrêté par la police après avoir grillé un feu rouge en scooter, avant d'être contrôlé positif à l'éthylotest et aux stupéfiants.

Selon les informations du magazine Closer, Léonard, le fils cadet de Valérie Trierweiler, aurait été contrôlé par les forces de l'ordre dans la soirée de dimanche 25 février 2018, dans le XIe arrondissement de Paris, rue de la Roquette. Interpellé après avoir grillé un feu rouge alors qu'il circulait en scooter, le jeune homme de 20 ans aurait été placé en garde à vue après des tests positifs à l'éthylotest et aux stupéfiants.

Déjà contrôlé positif à la cocaïne

Ce n'est pas une première pour l'apprenti chef cuisinier, étudiant au sein de la prestigieuse école de gastronomie française Ferrandi. En juin dernier, il avait été contrôlé positif à la cocaïne lors d'une autre virée en scooter dans les rues parisiennes. "Il roulait avec des écouteurs, n'avait pas les papiers de son deux roues et surtout avait les yeux rouges et l'al­­lo­­cu­­tion pâteuse", avait affirmé Le Parisien à l'époque. En raison d'un "dépassement de délai", le fils de l'ancienne compagne de François Hollande n'avait pourtant pas été placé en garde à vue.

Toujours selon Closer, il aurait été déféré devant un magistrat du parquet de Paris lundi 26 février au matin, et "jugé en comparution immédiate ou convoqué ultérieurement". À l'époque où sa mère vivait à l'Élysée, Léonard Trierweiler avait déjà été interpellé après avoir acheté du cannabis, sans qu'aucune poursuite judiciaire n'ait été engagée.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU