Véronique Genest évoque son importante prise de poids : "C'était du suicide"

Véronique Genest évoque son importante prise de poids : "C'était du suicide"
Véronique Genest à la conférence de presse de rentrée de la saison théâtrale 2016 au Théâtre de Paris, le 19 janvier 2016.
A lire aussi

Fabien Gallet

Alors qu'elle s'apprête à remonter sur scène au théâtre, l'actrice qui a retrouvé la ligne après un régime, est revenue, pour le magazine Gala, sur l'enfer de sa prise de poids.

Trente-six, ce n'est pas l'âge de Véronique Genest, mais bel et bien le nombre de kilos que la comédienne de 62 ans a perdu depuis qu'elle a entrepris un régime en novembre 2017. Une importante décision pour l'interprète de Julie Lescaut, qui ne pouvait plus "support(er) (s)on image". Une silhouette transformée après l'arrêt de la cigarette mais aussi, et surtout, à cause de problèmes familiaux. "Mon petit frère Frédéric a eu un gros problème de santé - il va très bien aujourd'hui - et ç'a été un très gros choc émotionnel pour moi. Là, j'ai commencé à me laisser aller", a-t-elle expliqué à Gala, en kiosque ce mercredi 12 septembre 2018.

Grossir, "c'est une petite mort"

"Désespérée", la comédienne tente alors divers régimes qu'avec le recul elle juge "idiots". "Je voulais que ça aille vite, or non seulement je ne perdais plus un gramme, mais je grossissais. J'étais complètement déréglée", a-t-elle expliqué avant de préciser : "Comme je suis une rigolote, j'arrivais à enrober ça dans une sorte de bonhomie, je restais la 'bonne vivante' de service, mais au fond je ressentais un grand malaise. Et là où c'est devenu vraiment insurmontable, c'est quand j'ai commencé à avoir mal partout : aux genoux, aux hanches, au dos..."

Heureusement, Nicolas, son autre frère, lui donne l'adresse d'un acupuncteur. Grâce à ce dernier et à un nouveau régime drastique, Véronique Genest remonte la pente et perd plusieurs dizaines de kilos... sans les reprendre. Aujourd'hui, l'actrice a retrouvé le sourire. "J'ai jeté tous mes vêtements de grosse !", s'est-elle réjouie avant de conclure : "Quand on grossit au point où j'en étais, c'est très mauvais pour la santé. C'est une petite mort. C'est du suicide."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU