Vincent Cassel : "Je ne vois plus Mathieu Kassovitz depuis des années"

Vincent Cassel : "Je ne vois plus Mathieu Kassovitz depuis des années"
Vincent Cassel se confie à Michel Denisot.

Roxane Centola

Il est plutôt rare de l'entendre parler d'autre chose que de cinéma. Et pourtant, face à Michel Denisot pour l'émission Conversations Secrètes, l'acteur français de Mon Roi, Black Swan et La Haine, aborde avec plaisir sa famille, ses enfants et son rôle de père. L'émission de Canal+, diffusée le 17 juin dernier, nous entraîne dans les rues de Paris, à travers les pavés de Montmartre. Séparé de l'actrice Monica Bellucci depuis 2013, sujet sur lequel il restera discret, l'acteur nous apprend qu'il continue à avoir une place importante dans la vie de ses enfants : "Je vis à Rio. Je vais là où le travail m'appelle et je récupère mes filles partout où c'est possible. Et elles viennent me voir au Brésil très souvent aussi". Il trouve d'ailleurs qu'à notre époque, les relations parents-enfants sont plus faciles à aborder et la communication plus simple : "Avec ma génération, on a la possibilité d'être plus proches de nos enfants. On est plus dans la complicité. Je trouve cela magnifique".

S'il est proche de ses enfants, pas question pour lui qu'elles commencent le métier d'acteur alors qu'elles ne sont qu'adolescentes : "Tourner à 15 ans, ce n'est pas la peine. Il ne faut pas exposer les enfants trop tôt. C'est un peu nocif", explique-t-il, avant de préciser toutefois : "Il faut vraiment que ce soit un choix".

Au cours de l'entretien, Vincent Cassel aborde aussi ses relations avec le milieu du cinéma et notamment celle qu'il avait avec Mathieu Kassovitz, avec qui il avait tourné La Haine. À la surprise générale, les deux hommes ne se fréquentent plus : "Je ne le vois plus depuis des années. Dans ce métier, c'est difficile de garder des amitiés. Je ne suis pas sûr de travailler de nouveau avec lui, il n'y a pas d'animosité, ni haine, les parcours se sont séparés". Sera-t-il dans La Haine 2, si le projet voit le jour dans les prochaines années ? Rien n'est moins sûr...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU