Woody Allen : "J'ai réalisé tous mes rêves d'enfant"

Woody Allen : "J'ai réalisé tous mes rêves d'enfant"
Woody Allen
A lire aussi

Fabien Gallet

Lundi 30 novembre 2015, Arte diffusait en début de soirée le film Annie Hall, l'un des nombreux chefs-d'oeuvre de Woody Allen, réalisé en 1977. Puis, en guise d'hommage à l'artiste américain qui a fêté mardi 1er décembre ses 80 ans, la chaîne proposait aux téléspectateurs le documentaire Woody Allen : A Documentary.

De La Rose pourpre du Caire en passant par Match Point ou plus récemment L'homme irrationnelsorti courant octobre 2015, dans lequel il a fait appel à Emma Stone et à Joaquin Phoenix, Woody Allen a marqué le monde du cinéma. Ce documentaire diffusé sur Arte, à voir en replay sur le site de la chaîne, dresse un portrait intime du réalisateur, entre des extraits de sa filmographie et de nombreux témoignages notamment de Martin Scorsese ou encore Mariel Hemingway.

Avec son imagination débridée et inspiré par les femmes mais aussi par le crime, le cinéaste en dit plus sur cette passion qui l'anime depuis près de 60 ans. Et il n'en n'oublie pas ses débuts. "J'ai accepté toutes les propositions... J'ai boxé avec un kangourou, j'ai chanté une comptine avec un chien qui parle (...). Il fallait que je sois partout pour que tout le monde me connaisse", confie-t-il dans le documentaire.

Rédacteur de gags puis acteur et scénariste avant de devenir réalisateur, de son propre aveu, sa passion pour le cinéma ne serait pas ce qu'elle est sans l'écriture. "Ecrire, c'est la belle vie, admet Woody Allen. Mais c'est quand il faut tourner le scénario que la réalité vous rattrape ! Je suis prêt à tout, à me vendre s'il le faut, pour survivre à cette catastrophe", raconte l'artiste qui avoue ne pas avoir "la patience de faire une prise supplémentaire" lorsqu'il est en tournage. "Je fais un film par an : je mise sur la quantité. Je me dis que dans le tas, de temps à autre, ça donnera quelque chose", concède Woody Allen.

Conscient d'avoir "beaucoup de chance", il explique avoir "réalisé tous (ses) rêves d'enfant". "Je voulais être acteur de cinéma et c'est ce qui s'est passé. Je voulais devenir réalisateur et humoriste et c'est arrivé (...). Tout ce à quoi j'aspirais est devenu réalité", se félicite celui qui entrera pour sûr dans la postérité.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU