Emmanuel Macron face aux journalistes, sans caméras : la presse "en redemande"

par closer

Outre ses traditionnels voeux à la presse , le président de la République assiste chaque année au dîner de l'Association de la presse présidentielle."Depuis que j'ai été élu, j'ai pris la mesure de la charge du poids de celle-ci, de la part de solitude qu'elle implique, de la fin de l'innocence qu'elle décrète, mais je ne crois pas que ce soit une épreuve" , a-t-il expliqué assurant qu' "une chose est sûre, c'est qu'il n'y a pas de répit" . "Je suis le fruit d'une forme de brutalité de l'histoire, d'une effraction parce que la France était malheureuse et inquiète, si j'oublie tout cela, ce sera le début de l'épreuve" , a ajouté le président qui a alors demandé aux quelque 120 journalistes présents d' "accepter les matins blafards, les yeux cernés, le teint blême" .

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU