Une fillette de 3 ans survit à un crash d'avion grâce au sacrifice de son institutrice

par closer

Le 14 novembre, un LET L-410 Turbolet, un avion pouvant accueillir jusqu'à 19 passagers, perd subitement le contact avec la tour de contrôle de l' aéroport de Khabarovsk en Russie.Lorsque les secours accèdent à la zone de l'accident, au cœur de la taïga enneigée de Yakoutie, une immense région du nord-est sibérien, un silence oppressant les attend."Arrivés sur la zone de l'accident, témoignent les sauveteurs qui ont désincarcéré les corps, nous avons immédiatement arraché une partie de la cabine du pilote pour déconnecter l'accumulateur et éviter un départ de feu.Dans cette zone reculée, nous prenons tous régulièrement ce vol, car il n'y a pas d'autres transports rapides pour rejoindre Khabarovsk, la capitale de l'Etat", précise une amie de l'institutrice.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.