Cérémonie laïque : comment bien l'organiser ?

Chargement en cours
Entre le choix du lieux, du rituel ou encore de l'officiant(e), mieux vaut prendre son temps pour organiser sa cérémonie laïque.
Entre le choix du lieux, du rituel ou encore de l'officiant(e), mieux vaut prendre son temps pour organiser sa cérémonie laïque.
1/2
© iStock, orest86

Fabien Gallet

Vous souhaitez vous marier sans avoir à passer devant l'autel ou le maire ? Pourquoi ne pas privilégier une cérémonie laïque ? Ce genre d'office non-religieux fait toujours plus d'émules. Encore faut-il bien l'organiser !

Se dire "oui" au beau milieu d'un jardin luxuriant ou sur une plage, devant la famille et les amis : l'idée à de quoi faire rêver les futur(e)s marié(e)s. Ces cérémonies d'engagement dites "laïques" méritent tout autant d'organisation qu'un mariage classique.

Pourquoi une cérémonie laïque ?

Qu'il soit civil ou religieux, le mariage est en recul. Pour autant, les cérémonies laïques semblent gagner du terrain. Toutes aussi symboliques, elles offrent à ceux qui ne se reconnaissent pas dans la religion l'opportunité de s'unir d'une manière qui leur ressemble. À noter que si elle peut s'y ajouter, la cérémonie laïque ne peut se substituer à la cérémonie civile, seule forme de mariage reconnue par l'État. Enfin, ce qui pousse de nombreux couples à privilégier ce type de mariage, c'est le côté personnalisable. Moins de contraintes ou de protocoles et plus de libertés : telles sont les promesses de la cérémonie laïque.

De l'importance du choix lieu...

C'est l'une des toutes premières choses à laquelle il faut penser. Le choix est évidemment très large : d'un jardin cher à votre enfance, à l'incontournable plage de sable fin en passant par un champ ou un bateau. Le tout est de se tourner vers un lieu symbolique qui soit également pratique à aménager pour recevoir les invités. Si vous optez pour un lieu en extérieur, pensez néanmoins à une piste de secours au cas où le temps vire à l'orage.

...et de la déco

Une fois le lieu déterminé, vient l'heure du choix de la décoration. Là aussi tout est une histoire de goût : mariage champêtre, rétro, rustique ou bohème. Pour les photos, rien de tel qu'une vue et une décoration de choix derrière les mariés. Une arche fleurie, des bouquet, des bougies, des lampions ou encore des ballots de paille en guise de sièges pour les invités (ou les marié(e)s) apporteront une touche d'originalité. Le mot d'ordre est surtout de se faire plaisir et de s'offrir une décoration très personnelle.

Bien choisir son officiant

Ce dernier sera chargé de l'animation de votre mariage. Mieux vaut donc lui faire confiance et être certaine de sa capacité à mener de A à Z une telle cérémonie. Vous pouvez ainsi demander à l'un de vos proches de s'en charger ou opter pour un officiant professionnel (de plus en plus d'entreprises ou d'auto-entrepreneurs proposent ce genre de services pour plusieurs centaines d'euros). Avec lui, vous pourrez définir le déroulé de la cérémonie, selon vos choix.

Qui parle et combien de temps ?

L'objectif de la cérémonie laïque est de ne pas être rébarbative. Elle se doit d'être inoubliable, à la fois émouvante, drôle et rythmée. Pour ce faire, prévoyez entre 30 minutes et une heure de célébration. Vous pourrez ainsi convier plusieurs proches (4 ou 5) à venir s'exprimer quelques minutes (textes, chansons...), en plus de l'officiant, lequel sera chargé notamment du discours d'ouverture et de celui précédant l'échange de voeux et d'alliances. Rien n'empêche par ailleurs l'un(e) des marié(e)s à s'exprimer.

Quid du rituel ?

Enfin, en plus de l'échange de voeux et d'alliances, pourquoi ne pas intégrer un autre rituel ? Il en existe une multitude : le lâcher de lanternes dans la nuit, le rituel du sable de couleur à verser dans un vase, le rituel de la lettre d'amour (à ouvrir plusieurs années plus tard) ou encore les rituels des bougies, des rubans ou de l'arbre. Le tout est de choisir celui qui, à vos yeux, est le plus symbolique et vous correspond le plus.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.