Congés illimités, open space... Quand le travail vous veut du bien !

Chargement en cours
Le bonheur au travail fait de plus en plus partie des préoccupations des employeurs modernes.
Le bonheur au travail fait de plus en plus partie des préoccupations des employeurs modernes.
1/2
© Adobe Stock, Drobot Dean

David Nieto

Depuis le commencement, l'homme travaille "à la sueur de son front". Mais personne n'a dit qu'il devait perdre son équilibre pour autant ! Le bonheur au travail ? Un sujet que les entreprises françaises prennent de plus en plus au sérieux avec, à la clef, moins de stress et un meilleur équilibre vie pro et vie perso pour les salariés.

Depuis un an, ils font leur apparition sur le marché du travail. Eux ? Ce sont les Happiness Managers (ou managers du bonheur) qui ont pour mission de veiller à ce que chaque salarié se sente épanoui au travail. Coup de com' ou vraie tendance, ces nouveaux métiers témoignent dans tous les cas d'un changement des mentalités, du côté des entreprises comme de celui des travailleurs.

Équilibre vie pro et vie perso : la nouvelle donne du marché du travail

En 2017, les salariés déclaraient à 62 % aimer leur entreprise selon le sondage Opinion Way pour "J'aime ma boîte / Privateaser". Soit 5 points de plus qu'en 2016. Derrière ce chiffre, une réalité de terrain pour la majorité des "grands" du CAC 40 qui ont vu leurs locaux évoluer ces dernières années. Au bureau, salons cosy, cafétéria lumineuse et sofas colorés sont maintenant de mise ! Côté installations, on trouve désormais des espaces de silence, mais aussi des crèches dédiées aux jeunes enfants et des salles pour faire une sieste de 20 minutes après le déjeuner...

Du côté du Code du travail, ça bouge aussi. Il y a quelques semaines, le gouvernement français évoquait la création d'un "droit au télétravail". La reconnaissance d'une réalité pour les quelques 40 % des salariés qui cumulaient déjà en 2017 au moins deux lieux de travail d'après l'hébergeur online Dropbox. Et une pratique plébiscitée par les Français ! En plus de faire gagner en souplesse, le télétravail les rend plus autonomes pour équilibrer les emplois du temps et profiter au maximum des temps libres.

Millenials : les jeunes générations face au monde de l'entreprise

Sur le marché du travail, l'arrivée des Millenials (nés entre 1980 et 2000) n'est pas étrangère à cette tendance. Plus attachée aux relations humaines et à l'épanouissement au travail, cette nouvelle génération n'entend pas se voir imposer d'anciens modes de fonctionnement. Pragmatiques et réalistes, ils comparent davantage entre elles les entreprises et s'investissent dans des structures dans lesquelles ils croient réellement.

Une mise en concurrence des "marques employeurs" qui n'a pas échappé aux PME, à l'image des start-ups qui veulent faire de la qualité de vie au travail une spécialité pour attirer les meilleures recrues. Leur nouvel atout ? Les congés illimités. Née dans la Silicon Valley, cette pratique encourage chacun à prendre les vacances dont il a besoin, à la seule condition que les objectifs fixés soient remplis.

Pour le monde de l'entreprise, c'est une nouvelle donne qui se profile, profitable aux travailleurs comme aux entreprises. Un effet "win win" que souligne Laurence Vanhée, fondatrice du cabinet Happyformance, rappelant, dans un article de L'Express paru en novembre 2016, qu'un salarié heureux est en moyenne "deux fois moins malade, six fois moins absent, neuf fois plus loyal, 31% plus productif et 55% plus créatif".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU