Faut-il se priver de paille pour sauver la planète ?

Chargement en cours
Si les pailles sont omniprésentes dans les bars et restaurants, elles sont aussi un danger pour l'environnement.
Si les pailles sont omniprésentes dans les bars et restaurants, elles sont aussi un danger pour l'environnement.
1/2
© iStock, fotostorm

Marine de Guilhermier

Si c'est principalement dans les bars et les fast-foods que vous les rencontrez, les pailles en plastique peuplent aussi les océans... Très dangereuses pour les animaux marins, elles sont devenues le cheval de bataille de plusieurs associations et organisations qui souhaitent les interdire.

Petites mais problématiques

Pratiques pour ne pas avoir à incliner le poignet et esthétiques car elles font jolies dans un cocktail ou un soda, les pailles sont en réalité complètement superflues (hormis pour raisons médicales) et, surtout, un fléau pour l'environnement. En effet, ces petits tubes fins en plastique ne sont pas souvent jetés dans les poubelles de recyclage et finissent généralement par se retrouver sur les plages ou dans les océans où les oiseaux et la faune marine les consomment. En 2015, une vidéo où l'on voyait une tortue de mer souffrant atrocement pendant que des scientifiques lui enlevaient la paille qui était coincée dans sa narine avait fait le tour du monde, prouvant à quel point ces petits objets, qui peuvent mettre 100 ans à se décomposer, sont néfastes.

Pourtant, les pailles sont surconsommées dans le monde. Rien qu'aux États-Unis, il était estimé en 2017 par l'association Eco-cycle que 500 millions de pailles étaient utilisées chaque jour. En France, cela serait 8,8 millions par jour rien que dans l'industrie du fast-food, selon une étude du cabinet britannique Eunomia réalisée à la demande de l'ONG Seas at risks.

Ils se battent pour un monde sans paille

Ces chiffres impressionnants couplés avec leur dangerosité pour les fonds marins ont poussé plusieurs organisations à agir. En France, quatre femmes ont fondé l'association Bas les pailles et lancé une pétition sur le site change.org visant à interdire les pailles en plastique dans l'Hexagone. À ce jour, elle a été signée 96 520 fois. En collaboration avec la plateforme Low Carbon City et sa campagne Bye Paille, l'association a créé le 3 février 2018 la première journée internationale sans paille en plastique.

Autour du monde, certains pays ou villes commencent déjà à les bannir. C'est le cas du Costa Rica où toute forme de plastique à usage unique aura disparu d'ici 2021 ou de Seattle, aux États-Unis, où les pailles jetables seront interdites dès juillet 2018. À Miami, les pailles ont disparu des restaurants situés en bord de mer depuis 2012 et d'autres villes américaines devraient bientôt suivre le mouvement. En France, aucune initiative n'est encore prévue concernant les pailles mais les sacs et coton-tiges en plastique sont déjà interdits et la vaisselle jetable devrait l'être à partir de 2020.

Des pailles sans plastique, ça existe

Si, malgré tout, vous ne vous voyez pas vivre sans paille, sachez qu'il existe des alternatives au plastique, comme l'inox, le verre ou le bambou. Ces trois types de paille sont en outre nettoyables et réutilisables. Côté paille à usage unique, vous pouvez en trouver en papier ou encore en amidon de maïs. Mais au restaurant, la solution reste de demander expressément à ne pas avoir de paille dans son verre lors de la commande. Un bon geste à adopter d'urgence !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU