Harcèlement scolaire : comment le détecter ?

Chargement en cours
Votre enfant est isolé à l'école ? Cherchez à en comprendre la cause.
Votre enfant est isolé à l'école ? Cherchez à en comprendre la cause.
1/2
© Adobe Stock, Tom Wang

Hélène Demarly

Menaces, chantages, humiliations, isolement, violences physiques et verbales.... En France, 700 000 élèves (soit 12%) sont encore victimes chaque année de harcèlement à l'école, du primaire au lycée. Et si votre enfant était l'un d'entre eux ? Voici cinq signes de mal-être qui doivent vous alerter.

Il est isolé

Il n'est invité à aucun anniversaire, personne ne prend de ses nouvelles lorsqu'il est malade, il ne sait pas qui contacter pour rattraper les cours et ne ramène jamais aucun camarade à la maison ? C'est peut-être un signe qu'il est harcelé en classe. Néanmoins, ne pas avoir d'amis n'est pas forcément la conséquence d'un harcèlement, mais peut aussi être lié à un état dépressif.

Il ne veut plus aller à l'école

Il cherche toujours des excuses - en s'inventant par exemple des symptômes de maladie - pour ne pas se rendre en classe, traîne les pieds alors que ce n'était jamais le cas avant, a du mal à sortir du lit le matin et semble tout le temps épuisé. Il peut aussi souffrir de maux de ventre, maux de tête et nausées liés au stress que lui cause l'école. Pour en savoir plus, vous pouvez contacter l'infirmière scolaire, qui pourra vous notifier si votre enfant lui rend souvent visite et s'il prétend être malade pour éviter d'être mêlé aux autres.

Il tente de passer inaperçu

Que ce soit par ses vêtements - qu'il choisit les plus banals possible -, ou par son comportement, il tente de paraître inexistant. Physiquement, il se tient voûté, tête baissée la plupart du temps. En classe, il est d'une timidité extrême. Il ne prend jamais la parole mais peut aussi paradoxalement se montrer insolent vis-à-vis du corps enseignant.

Son comportement a changé

À la maison, il est plus réservé qu'avant, refuse le dialogue, devient agressif ou irritable, s'enferme dans sa chambre, perd l'appétit. Des signaux qui peuvent fortement ressembler à une crise d'ado, mais qui peuvent aussi être liés à un mal-être, surtout si votre fils ou votre fille est encore au primaire ou au début de ses années collège. À l'école, des résultats qui baissent d'un coup alors que votre enfant a toujours été bon élève doivent également vous mettre la puce à l'oreille.

Son matériel scolaire est abîmé

Si son matériel - des affaires de sport à la trousse, en passant par ses cahiers - est détérioré, n'y voyez pas forcément de la négligence. Il se pourrait que d'autres élèves s'amusent à casser ses affaires. Si en plus il les perd souvent, parfois un manteau, parfois un livre, ou rentre avec des taches sur ses vêtements, voire des blessures... Vous êtes en droit de vous demander si votre enfant est vraiment à ce point tête en l'air et maladroit.

Comment lui venir en aide ?

La première chose à faire est d'en parler avec lui. Mais, par honte ou par peur, il est fort probable qu'il n'ose pas se confier à vous. N'hésitez pas à appeler le numéro mis en place par le gouvernement, le 3020, pour trouver de l'aide. Prenez également contact avec son professeur principal pour tenter d'en savoir plus. Lorsque le cas de harcèlement est avéré, il reste à punir les coupables mais aussi à trouver une solution pérenne avec l'établissement, comme changer votre enfant de classe, voire même d'école.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU