Maison de retraite : les critères pour bien la choisir

Chargement en cours
Faire un choix réfléchi permet d'assurer une bonne qualité de vie sur le long terme en maison de retraite.
Faire un choix réfléchi permet d'assurer une bonne qualité de vie sur le long terme en maison de retraite.
1/2
© Adobe Stock, Studio M

Christian Pambrun

Choisir une maison de retraite pour soi-même ou pour un proche âgé dépendant est une démarche importante qui doit bien être préparée. De nombreux critères doivent être étudiés afin d'effectuer une transition en douceur vers un établissement répondant au mieux et avec dignité aux besoins des personnes concernées.

Selon la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), près de 728 000 personnes résidaient en maison de retraite en 2015. L'évolution de la démographie va inéluctablement faire augmenter ce chiffre, et de plus en plus de familles se retrouvent confrontées à un choix parfois difficile à faire.

Différents établissements, divers besoins

Derrière l'expression maison de retraite existent en fait plusieurs types d'établissements répondant à divers besoins. Les plus communs sont les EHPAD (établissement d'hébergement pour personne âgée dépendante), qui peuvent être publics ou privés. Ce sont des maisons de retraite médicalisées qui disposent d'une équipe soignante 24h sur 24, et qui permettent la prise en charge de patients nécessitant une aide avec les gestes de la vie quotidienne (repas, toilette, etc.). Les personnes âgées plus autonomes peuvent intégrer des résidences autonomies ou résidences services, qui proposent des services collectifs tout en garantissant une certaine indépendance. Enfin, les unités de soins longue durée peuvent aussi être envisagés à la suite d'une hospitalisation.

La proximité géographique

L'emplacement de l'établissement sélectionné est un critère important. Même si le manque de places ne le permet pas toujours, il est préférable de porter son choix vers une ville où les proches pourront facilement se rendre afin d'assurer des visites régulières, et ne pas bouleverser le milieu de vie connu avant.

Le prix

C'est sans doute le facteur le plus important et le plus compliqué. L'hébergement et la prise en charge représentent bien souvent plus de 2000 euros par mois, ce qui dépasse fréquemment le montant des revenus des retraités. Calculer un budget en fonction de cette rente et du patrimoine familial est incontournable, tout en comparant les divers services (animation, entretien, restauration) des établissements et leur facturation, afin d'éviter toute mauvaise surprise.

La qualité de l'établissement

Une ou plusieurs visites sont essentielles avant de faire un choix définitif. Elles permettent de se renseigner sur les conditions de vie réelles des personnes hébergées. Le cadre de vie est-il agréable ? Y-a-t-il un jardin facilement accessible ? Quelles activités sont proposées ? La propreté est-elle au rendez-vous ? Peut-on amener des effets ou meubles personnels ? Autant de questions à se poser lors de la prise de décision.

Le personnel et la médicalisation

Les personnes qui nécessitent des soins ou une plus grande attention doivent être hébergées dans une maison de retraite médicalisée, et avec assez de personnel afin de ne pas être délaissées - une moyenne de 6 soignants pour 10 résidents représentant le ratio idéal. Enfin, n'oubliez pas que les mairies et conseils généraux, ainsi que certains comparateurs type UFC Que Choisir peuvent vous aider dans votre choix, et ainsi assurer une plus grande qualité de vie en maison de retraite.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
26 commentaires - Maison de retraite : les critères pour bien la choisir
  • avatar
    spartacus1365 -

    Les maisons de retraites restent un mystère dans notre pays.
    Rappelons à ce sujet que les fonctionnaires de la santé, toutes catégories confondues, laisse 1% de leur salaire au titre de la solidarité y compris envers les personnes âgées, et un jour de leur salaire dans l'année ( le fameux jour férié travaillé et non rémunéré ) pour les seules maisons de retraite . Et pourtant, ces établissements manquent toujours de personnels, de moyens et d'humanité au bout du compte. Leur tarif journalier sont équivalent à une demi-pension deux étoiles mais la réalité reste loin des plaquettes de leur publicité.
    Au final, après une vie de dur labeur, la plupart d' entre nous crèveront comme des chiens: sauf que pour eux, il arrive un moment où ils sont piqués pour leur éviter de souffrir. Les chanceux...
    Esclaves nous sommes, plus horriblement qu'une bête nous mourrons...

  • avatar
    pseudopseudo -

    En France, où les places manquent = FRIC, FRIC, FRIC!

  • avatar
    Manoux -

    Certaines peuvent être très bien !! Expérience à l'appui !! Bien sur le prix reste un facteur important mais un certain état d esprit du personnel et de l encadrement aussi !!

    avatar
    exact -

    OUI le prix élevé n'est pas l'élèment garantissant une qualité mais bien l'engagement du personnel et surtout l'impulsion donnée par da direction.

  • avatar
    Perle74 -

    6 soignants pour 10 résidents,?

    Chercher vous du personnel, sans doute pas?

  • avatar
    stope -

    6 soignants pour 10 résidents ???C'est du rêve !!!!!
    1 soignant pour 15 résidents serais plus proche de la réalité !!!
    Une douche par semaine pour 2000 euros par mois ou plus, c'est le ratio !!!!!

    avatar
    langouste -

    éducatrice en foyer de vie pour adultes handicapés
    la problématique est parfois la meme .
    manque de moyens humains .
    mais c'est aussi a nous soignants de faire remonter les problématiques .

    dans tous les établissements il y a le projet d'établissement le livret d'accueil le conseil a la vie sociale le contrat de séjour etcccc
    je sais peut etre un peu simpliste comme raisonnement mais déja pour nos résidents essayons de ne nous engager et de nous battre de ne pas subir pour eux et pour nous .
    de continuer a etre fier de nos jobs .

    avatar
    jeanne63 -

    Une douche tous les 15 jours ?ça existe aussi....