Mouvement childfree : quand les couples décident de ne pas avoir d'enfant

Chargement en cours
Certains couples s'épanouissent sans ressentir le besoin ou l'envie d'avoir un enfant.
Certains couples s'épanouissent sans ressentir le besoin ou l'envie d'avoir un enfant.
1/2
© Adobe Stock, ivanko80
A lire aussi

Laetitia Reboulleau

Pendant des années, l'idéal familial selon la société est resté le même : un papa, une maman, des enfants. Les choses ont désormais bien évolué, aussi bien au niveau du schéma parental que sur la parentalité en elle-même. Pour certaines personnes, avoir des enfants n'est tout simplement pas un accomplissement. Ils se revendiquent du mouvement Childfree, sans enfant par choix.

Le mouvement Childfree, c'est quoi ?

S'il a mis du temps à s'implanter à travers le monde, le mouvement Childfree ne date pas d'hier. Il est né dans les années 1970 aux États-Unis, et s'adresse aux personnes qui font le choix volontaire de ne pas avoir d'enfants. En France, le terme américain est resté, même si l'expression " Sans enfant par choix " est également utilisée. Cette mouvance est à ne surtout pas confondre avec les "Childless", ces personnes qui n'ont pas d'enfant par contrainte (infertilité, impossibilité d'adopter...). Le terme a été utilisé pour la première fois pour évoquer la création de l'Organisation des Non-Parents, en juillet 1972.

Un mouvement qui fait polémique

Avoir des enfants ou non devrait être un choix, c'est d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle l'accès à la contraception est important pour le grand public. Mais en France, malgré l'évolution des mentalités, les personnes qui ne veulent pas d'enfants sont souvent critiquées. Les femmes, en particulier, qui sont encore et toujours vues comme des mères potentielles avant toute chose. Résultat, ceux qui ne souhaitent pas fonder de famille peuvent avoir droit à des réflexions allant de "Tu changeras d'avis dans quelques années" à "Tu le regretteras quand il sera trop tard pour avoir un bébé". La pression sociale reste en effet très forte, que ce soit de la part de l'opinion publique ou de la famille.

De nombreux reproches sont faits aux membres du mouvement Childfree, et ils sont particulièrement virulents : absence d'instinct parental, désintérêt envers les tâches familiales, mais aussi irresponsabilité et surtout égoïsme. Les couples, et en particuliers les femmes qui ne veulent pas d'enfants, sont jugés comme des individus qui seraient incapables de faire passer les besoins d'une autre personne avant les leurs, et ne sont donc pas dignes de confiance.

Qu'est-ce qui motive les couples qui ne veulent pas d'enfant ?

Lorsqu'ils sont interrogés au sujet de leur non-désir de paternité ou de maternité, les adeptes du mouvement Childfree répondent bien souvent par l'humour : "Je n'ai rien contre les enfants... Chez les autres", ou encore "Je préfère avoir une vie". Une forme de second degré qui joue sur les clichés qui leur sont reprochés, utilisée pour ne pas avoir à justifier ce qui ne devrait pas avoir à l'être. Les personnes qui ne veulent pas d'enfants estiment, à raison, avoir tout à fait le droit de ne pas concevoir.

Les raisons derrière ce choix peuvent être nombreuses : le manque d'instinct paternel ou maternel et l'égoïsme peuvent effectivement en faire partie. Mais aussi une volonté de se concentrer sur son épanouissement personnel, sur sa carrière, un mode de vie incompatible avec des enfants (dans l'armée, toujours en voyage...), ou encore une volonté de ne pas transmettre son patrimoine génétique en cas de problème de santé. Impossible d'isoler une seule et unique raison : il en existe autant que de personnes qui ne souhaitent pas avoir d'enfants.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.