Pourquoi la généalogie est-elle autant à la mode ?

Chargement en cours
Aujourd'hui, de nombreuses infos généalogiques sont disponibles en ligne.
Aujourd'hui, de nombreuses infos généalogiques sont disponibles en ligne.
1/2
© iStock, Tom Merton

Marine de Guilhermier

La généalogie est un hobby de plus en plus prisé par les Français. Il faut dire que se plonger dans le passé de ses aïeux et remonter son arbre généalogique a un côté fascinant. Décryptage.

En novembre 2016, un sondage Opinionway pour le site de généalogie Filae révélait que 70% des Français se déclaraient intéressés par cette activité, même si 98% d'entre eux la considéraient comme chronophage. C'est d'ailleurs pour cette raison que ce sont les retraités qui se passionnent le plus pour la généalogie. Annick François-Haugrin, vice-présidente de la Fédération française de la généalogie, assurait ainsi à Ouest France lors du 24e Salon-congrès national de généalogie en septembre 2017 que "60% des généalogistes présents au salon (étaient) des retraités car c'est une activité qui nécessite beaucoup de temps". Cependant, des personnes plus jeunes sont aussi avides de découvrir leurs racines et un déclic se fait souvent lors des décès des grands-parents.

En quête d'identité

Car ceux qui s'intéressent à la généalogie ont généralement un désir d'explorer leur passé familial par peur que des informations ne se perdent pour toujours. Beaucoup cherchent aussi à trouver une histoire qui démarquerait sa famille des autres, et espèrent même se découvrir un lien de parenté avec une personnalité. Ainsi, selon le sondage Opinionway, 57% des citoyens de l'Hexagone souhaitent trouver dans leur arbre généalogique une personnalité scientifique ou historique et 20% espèrent être reliés à un people.

À Ouest France, Annick François-Haugrin donnait une autre raison à cette envie partagée par de plus en plus de monde d'enquêter sur ses ancêtres : "Elle provient d'un besoin dû à l'éclatement géographique. Les personnes qui ont quitté leur région ou leur pays depuis plusieurs générations ont besoin de retrouver leurs racines." Enfin, la généalogie est aussi une histoire de transmission. Ceux qui s'y adonnent ressentent généralement le besoin de partager leurs trouvailles avec leurs enfants et petits-enfants, ce qui leur permet ainsi de leur transmettre leurs racines.

De nombreux moyens à disposition

Si la généalogie est autant à la mode aujourd'hui, c'est que de nombreux outils sont mis à notre disposition. "En France, nous disposons certainement des archives les plus anciennes et les mieux conservées au monde. En moyenne, les familles peuvent remonter jusqu'à un ancêtre né en 1650, sous Louis XIV", explique l'historien expert en généalogie Jean-Louis Beaucarnot au site actu.fr. Des archives auxquelles on peut de plus en plus accéder en ligne.

Par exemple, en 2014, dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale, le ministère de la Culture a ouvert la plateforme Grand Mémorial qui regroupe des millions de matricules de poilus. Le même ministère propose également un site dédié à la généalogie qui permet de faire des recherches nominatives sur une plateforme qui regroupe différentes bases de données issues du réseau des services publics d'archives et d'associations généalogiques. Bien sûr, plusieurs autres sites comme Filae et Geneanet permettent, moyennant paiements, de faire des recherches poussées sur vos ancêtres et de nombreuses associations locales permettent de se retrouver entre passionnés.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU