Pourquoi n'y a-t-il jamais de chat à l'Élysée ?

Chargement en cours
Les chats présentent des qualités difficilement associables à la fonction présidentielle.
Les chats présentent des qualités difficilement associables à la fonction présidentielle.
1/2
© Adobe Stock, mariusz szczygieł

Marc-Emmanuel Adjou

8 millions de foyers français abritent au moins un chat contre 6 millions un chien (enquête Ipsos pour SantéVet réalisée en 2017). Alors, quand verra-t-on un félin se balader dans les couloirs du 55 rue du Faubourg Saint-Honoré ?

Avez-vous déjà entendu parler du chat de l'Élysée ? Non ? Rien de plus normal. Depuis que l'Élysée héberge des chefs d'État, aucun félin n'y a été aperçu. Au fil des années, s'y sont succédé de nombreux chiens, dont Baltique, la chienne de Mitterrand, Dumbledore, le mâle terrier de Sarkozy, Philae, la femelle labrador de François Hollande, et tout récemment, Nemo, le labrador-griffon d'Emmanuel Macron y a pris ses quartiers. Pourtant, de nombreuses études l'attestent : la côte de popularité des chats est nettement supérieure à celle des chiens. Rien qu'en France, plus de 8 millions de foyers possèdent un chat, et "seulement" 6 millions un chien. Et il n'y a que jeter un coup d'oeil aux vidéos humoristiques du Web pour en avoir la preuve : ils en sont régulièrement les stars.

Virilité et sociabilité

Dans un article de fond publié le 31 août 2017, le site Slate.fr s'est posé les même interrogations puis a mené l'enquête. C'est ainsi que l'on apprend que le chien, grâce à ses nombreux attributs sociaux, obtient régulièrement les faveurs de nos dirigeants, au détriment du chat qui lui, ne serait pas en adéquation avec la fonction présidentielle. "Le chien porte des valeurs de loyauté et de fidélité, tout un imaginaire qui fait les affaires des hommes politiques", explique Christophe Blanchard, maître de conférences en sciences de l'éducation à l'université Paris Nord et accessoirement maître-chien. Astrid Guillaume, maîtresse de conférences en sémiotique à l'université Paris-Sorbonne, va plus loin : "Avec un chien, le président se positionne comme le patron et tout le monde doit marcher au pas." Et Véronique Servais, psychologue, de renchérir : "Le chien, avec sa sociabilité extravertie, est plus perçu du côté du masculin."

Le poids des préjugés

Paresseux, affectueux, désobéissants, malicieux... il faut dire que les chats sont des animaux difficiles à cerner. Le félin est souvent associé à la douceur, à la tendresse. Des qualités à mille lieux de la sphère politique. "Le chat, avec sa sociabilité plus subtile, dans la distance et le regard, est du côté du féminin, de l'intérieur", poursuit Véronique Servais, avant d'ajouter qu'il serait davantage associé aux métiers de l'art et de la création. Sergio Dalla Bernardina, ethnologue, évoque de son côté le caractère "démoniaque" qui leur a longtemps été affecté : "Quand le diable s'incarnait au Moyen Âge, il le faisait certes en bouc mais aussi en chat." Des stéréotypes, qui desserviraient donc la cause des boules de poils.

À quand le changement ?

Cela changera-t-il un jour ? Pas de sitôt, mais il n'est pas impossible de voir dans les prochaines années un certain Félix se pavaner dans les couloirs de l'Élysée. "Celui qui arrivera à faire entrer un chat à l'Élysée, ce sera le sien et sûrement un siamois ou un oriental", conclut Astrid Guillaume, arguant que ce dernier devrait alors avoir "l'habitude de marcher en laisse, et d'avoir en quelque sorte une vie de chien". Rappelons que le Général de Gaulle avait pour sa part un chartreux, qui résidait dans son domicile à Colombey-les-Deux-Églises. En attendant, les poules sont les bienvenues : le 24 février 2018, Emmanuel Macron et son épouse ont adopté Agathe, une poule rousse, lors du Salon de l'Agriculture.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
251 commentaires - Pourquoi n'y a-t-il jamais de chat à l'Élysée ?
  • avatar
    maloute -

    pas de chats oui, mais des chattes surement.....

  • avatar
    Yamamoto -

    Le Français se plaint en permanence que la vie est dure, chère, trop de taxes, trop d'impôts .... !!!!
    Mais avoir un chien ou un chat ce n'est pas un luxe ??? quand il faut l'amener chez le vétérinaire, les soins, la nourriture.....

    Alors arrêtez de pleurer on ne vous écoutent plus !!!

  • avatar
    AH -

    il serait de bon ton d'avoir un chat car l'alimentation des poules fait venir les rats , les souris et autres surmulots . Ces petites bêtes s'y connaissent pour passer sous les grillages à poules . En espérant que cette pauvre poule aura l'occasion de courir ,et de gratter sinon cela relèvera de la maltraitance animale surtout s'ils installent sa cage sur du béton ....

  • avatar
    sijauraisu -

    Lolotte comme vous semblez très attachée à ma petite personne (vous avez écrit -beaucoup plus bas et en substance- que j'étais peu intéressante et que ce serait votre seule réponse !!), que vous ne me lâchez pas les baskets, je voulais vous dire "Attention, vous ne tenez pas vos promesses" ... lol ... Méditez bien et soufflez respirez soufflez respirez ... et pourquoi pas une bonne camomille (vous semblez mieux connaître que moi les effets de cette merveilleuse potion magique)
    Bonne journée devant votre clavier (eh oui ! quand on fait des remarques aux autres, on doit s'attendre au retour de bâton... n'est-ce-pas vous qui m'avez enseigné ça ???) ^_^ et re-lol... (ça aussi ça doit vous agacer... ça fait nunuche... je sais.. mais on ne se refait pas !!! et j'aime bien faire nunuche !!!)

    avatar
    LOLOTTE33 -

    Alors là , c'est le bouquet , vous jouez la carte de la prétentieuse qui s'en défend ! Je vous le répète , puisque vous avez des difficultés de compréhension , vous m'avez attaqué , je vous réponds , je ne lâche rien, ça c'est vrai , mais de là à dire que je m'intéresse à vous , c'est le comble de la suffisance ! Non , les nunuches de votre espèces m'agacent et je le leur dit ! Et pour corriger une autre idée reçue tout droit sortie de votre cervelle dénaturée , j'ai horreur des tisanes , toutes les tisanes ! Bon vent !

    avatar
    sijauraisu -

    Eh bé .....

  • avatar
    LEMECRANT -

    le chat est libre dans sa tête et ça nos gouvernants ne le supportent pas. ils préfèrent les chiens bêtes et disciplinés qui obéissent aux doigts et à l'oeil, des moutons quoi ! moi les chats m'ont toujours fasciné, ils sont autonomes, bien moins chiant qu'un chien. ils sont propres et ne bavent pas.

    avatar
    LOLOTTE33 -

    Lemecrant , Tu n'as jamais eu de chien et raconte n'importe quoi ! J'ai eu un berger allemand , ça ne bave pas , c'est propre , très intelligent , loin d'être chiant et d'une grande docilité quand le chien est bien éduqué ! Réfléchit un peu , les chiens sauvent de nombreuses vies humaines dans les tremblement de terre , en mer , en montagne .apprends à les connaître et tu changeras d'avis .

    avatar
    sijauraisu -

    C'est comme vous, quoi ! Vous bavez sur ... les chiens :0)
    Je n'ai jamais eu aucun chien qui bave ... qui ne soit pas propre et surtout ils n'ont jamais été bêtes et disciplinés ....

    avatar
    alexandra3bis -

    C'est l'éternel débat entre ceux qui sont "chiens" et ceux qui sont "chats".
    Moi, j'ai toujours eu des chats. Comme tous les êtres vivants, ils sont tous différents, certains sont indépendants, d'autres sont de vrais "pots de colle" et ne descendraient jamais de vos genoux !
    Pour moi, chien ou chat, l'important c'est d'être heureux avec un animal qu'on aime !

    avatar
    sijauraisu -

    alexandra je suis bien d'accord ... l'essentiel est d'être heureux avec un animal qu'on rend bien sûr également heureux.
    Je ne pense pas, en revanche, qu'on soit forcément chien OU chat.. J'aime beaucoup les chiens mais j'aime beaucoup les chats (comme beaucoup d'entre nous, si on aime les animaux, tous les animaux.. chacun ayant son charme et sa personnalité)