Reconversion professionnelle : bonne idée ou terrain miné ?

Chargement en cours
Avant de se lancer dans une reconversion professionnelle, il faut étudier de nombreux facteurs.
Avant de se lancer dans une reconversion professionnelle, il faut étudier de nombreux facteurs.
1/2
© iStock, Georgijevic

Laetitia Reboulleau

Commencer sa carrière dans une voie ne veut pas dire que l'on va y rester toute sa vie. De plus en plus d'adultes se lancent dans des reconversions professionnelles. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur cette pratique.

Vers quoi, pour qui, pourquoi ?Une reconversion professionnelle n'est pas quelque chose à prendre à la légère. Le principe étant de changer totalement de métier, et donc de vie, mieux vaut être sûre de vous avant de vous lancer. Cette pratique, de plus en plus courante à l'heure où les burnouts se multiplient, s'adresse à tout le monde, quel que soit votre niveau. À partir du moment où vous ne vous sentez pas à l'aise dans votre job, ou si vous avez envie de nouveauté, vous pouvez vous lancer.

Reste alors à choisir la formation idéale pour vous. Depuis quelques années, les personnes souhaitant se tourner vers des métiers manuels (ébéniste, plombier, électricien...) après des années derrière un bureau sont de plus en plus nombreuses. Mais le contraire est également possible : une reconversion peut être l'occasion de repartir à zéro dans une toute nouvelle voie.

L'art et la manière de la reconversion

Vous avez bien réfléchi, vous voulez changer de voie, c'est sûr. Et après ? Une fois votre décision prise, sachez qu'il existe de nombreuses aides pour se lancer. Commencez par faire un bilan de compétences : un changement de cap dans sa vie professionnelle est le moment idéal pour faire le point sur vos forces, vos faiblesses et vos envies. Cela vous permettra notamment de déterminer si vous avez besoin de reprendre vos études, ou tout simplement de faire une formation pour accéder au nouveau métier de vos rêves.

Sachez qu'il existe de nombreuses aides pour les personnes qui souhaitent changer de cap : le Congé Individuel de Formation (CIF) pour les formations longues, le Compte Personnel de Formation (CPF) pour les formations courtes... Sans oublier bien entendu les stages et journées d'observation, qui vous permettront de vous faire une vraie idée de la profession qui vous fait de l'oeil, histoire de ne pas vous lancer dans le vide. D'ailleurs, en cas d'interrogation, n'hésitez pas à recueillir des témoignages de personnes dans la branche de vos rêves. Ils seront les plus à même de vous donner des informations et des recommandations.

Les pièges à éviter

Attention : si une reconversion professionnelle peut vous apporter l'épanouissement qu'il vous manquait, cela peut également représenter un vrai parcours du combattant, et vous risquez de vous mettre à douter du processus en cours de route. Pour cela, il faut prendre certaines choses en compte :

- N'idéalisez pas votre futur métier : même si c'est le job de vos rêves, il aura ses hauts et ses bas.

- Préparez-vous : une reconversion ne s'improvise pas, alors avant de passer à l'action, faites un maximum de recherches.

- Ne faites pas les choses dans votre coin : demandez des conseils à vos proches, à des conseillers ou même à des coachs, vous n'êtes pas seule !

- Osez : même si le parcours est difficile, c'est toujours mieux que de ne pas être épanouie dans sa vie professionnelle.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU