Reprendre ses études après 50 ans : le guide

Chargement en cours
Il n'y a pas d'âge pour reprendre ses études !
Il n'y a pas d'âge pour reprendre ses études !
1/2
© iStock, FatCamera

Marine de Guilhermier

Que ce soit pour s'instruire, dans l'optique de trouver un emploi, changer de profession ou alors évoluer au sein de son entreprise, il y a de nombreuses raisons de vouloir reprendre ses études la cinquantaine passée. C'est votre cas mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Voici quelques pistes !

Bien définir votre projet

Si votre désir de retourner sur les bancs de l'école n'est motivé que par une envie d'enrichir votre culture générale ou d'apprendre une nouvelle discipline pour le plaisir, ne vous posez pas de question, foncez ! En revanche, si ce désir s'inscrit dans une volonté de vous réorienter et de changer de carrière, il faut vous poser quelques questions en amont. Définissez notamment vos motivations, le temps que vous pourrez consacrer à la formation et si vous en avez bien les moyens financiers. Ciblez aussi les compétences que vous devrez acquérir.

Afin d'être sûre de ne pas vous tromper de voie, posez-vous aussi des questions plus pratiques comme le secteur vers lequel vous voulez vous diriger, si vous préférez un travail de terrain ou de bureau, si vous souhaitez travailler seule ou en équipe ou encore s'il faudra que vous changiez de région pour mener à bien votre projet. Pour vous aider à y voir plus clair, vous pouvez aussi réaliser un bilan de compétences. Ce dispositif est ouvert à tous, des salariés aux demandeurs d'emploi en passant par les indépendants.

Par correspondance ou face à un prof : faites votre choix

Selon votre projet, plusieurs possibilités s'offrent à vous. Si vous voulez continuer à travailler en parallèle de vos nouvelles études, tournez-vous vers des formations par correspondance. Le CNED (Centre National d'Enseignement à Distance) propose notamment de très nombreuses formations, allant du baccalauréat au master, en passant par les préparations aux concours de l'enseignement ou ceux de la fonction publique. Autre façon de se former à distance : les MOOC (massive open online course). Ce sont des cours en ligne gratuits vous permettant d'assister en vidéo et en direct à des cours d'universités ou de grandes écoles. Attention cependant, les examens sont parfois payants. Enfin, sachez que pour réussir une formation à distance, il vous faudra un grand sens de l'organisation et beaucoup de rigueur !

Si en revanche vous avez envie de suivre de véritables cours ou préférez être plus encadrée, les universités publiques sont ouvertes à tous, sans limitation d'âge. Passé 50 ans, vous pouvez donc vous y inscrire (soyez vigilante quant aux dates d'inscription qui ne sont pas les mêmes pour tous les établissements). Dans le cas où vous ne visez pas un diplôme mais souhaitez surtout apprendre de nouvelles connaissances, vous pouvez vous inscrire en tant qu'auditeur libre. Cela vous coûtera entre 40 et 140 euros et vous n'aurez pas à vous présenter aux examens. Hors universités, il existe des cours du soir proposés par les mairies, qui peuvent être gratuits ou payants, mais aussi des organismes proposant des formations qualifiantes comme l'AFPA (Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.