Les messages vocaux sont-ils has been ?

Chargement en cours
Aujourd'hui, écouter ses messages vocaux est devenu une corvée !
Aujourd'hui, écouter ses messages vocaux est devenu une corvée !
1/2
© iStock, Ridofranz

Marine de Guilhermier

"Laissez un message après le bip sonore !" Si vous faites partie de ceux qui s'exécutent à l'écoute de cette petite phrase ô combien familière, vous êtes une espèce en voie de disparition. En effet, aujourd'hui, rares sont les personnes laissant des messages vocaux et encore plus rares sont celles qui les écoutent. Mais pourquoi donc ?

Autrefois, outil indispensable des téléphones portables, la messagerie vocale est désormais délaissée au profit des SMS et des applications de messagerie instantanée. De plus en plus d'individus ne prennent ainsi plus le temps d'écouter leurs messages, souvent jugés trop longs, qui s'accumulent alors par dizaine sur les répondeurs. Appeler sa messagerie est même devenu une vraie corvée pour une partie de la population, certains estimant que si leur correspondant a quelque chose de vraiment important à leur dire, il leur enverra un mail ou un SMS.

Quand l'évolution technologique s'en mêle

En mars 2018, Laurence Allard, sociologue des usages numériques et enseignante à Lille 3, a expliqué le déclin des messages vocaux au site BFMTV : "Ce qu'il faut bien voir, c'est qu'un usage est parfois nativement lié à un terminal ou un service même si on le détourne. Le téléphone c'est la voix. Mais comme aujourd'hui on est sur un smartphone qui nous permet un accès à des contenus encore plus visuels et sophistiqués, le statut même du smartphone n'est plus associé au vieux téléphone et donc à cette fonctionnalité qui était le répondeur." C'est donc l'évolution des téléphones portables, qui n'ont effectivement plus rien à voir avec ce qu'ils étaient à leurs débuts, qui a rendu obsolète les messages vocaux. Laurence Allard précise : "C'est une constante dans l'histoire des télécommunications, vous avez des réinventions des usages sur d'autres services et dans un nouveau temps par de nouveaux usagers. Et comme il y a une multiplication des formes de communication, le temps d'écouter un message n'est plus pris par personne."

Communiquer autrement

L'avènement des smartphones n'est pas le seul problème des messages vocaux qui doivent surtout faire face à la concurrence des messageries écrites comme WhatsApp ou Facebook Messenger. En 2017, le Baromètre du numérique révélait qu'"un tiers de la population française utilisait tous les jours une messagerie instantanée pour échanger des messages textes, et 12% pour téléphoner". Évidemment, le fait que les appels soient de moins en moins le premier choix des Français pour communiquer a pour conséquence de faire diminuer les messages vocaux.

D'ailleurs, les messageries de ce type proposent une alternative aux répondeurs qui séduit de plus en plus de monde : les messages vocaux instantanés, aussi appelés notes vocales. Il suffit de maintenir son doigt sur l'icône du micro qui se trouve à côté de l'espace consacré à l'écriture, de dicter votre message et de relâcher la touche, ce qui enverra automatiquement la note. Une bonne façon de continuer à utiliser votre voix plutôt que vos doigts et d'être sûre que votre message ne se perdra pas dans les limbes de la messagerie de votre interlocuteur !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU