Street art : comment partir à la conquête de l'art urbain ?

Chargement en cours
 Le street art est un mouvement artistique voulu, à l'origine en tout cas, "sauvage", à l'assaut de toutes installations urbaines.

Le street art est un mouvement artistique voulu, à l'origine en tout cas, "sauvage", à l'assaut de toutes installations urbaines.

1/2
© Adobe Stock, deizmat

Jessica Rat

Un simple graff posé à la va-vite avec une bombe noire sur une camionnette blanche. L'assemblage élaboré de carreaux en céramique sur un bout de mur. De grandes peintures bariolées qui recouvrent des bâtiments entiers laissés à l'abandon. Le street art, sous toutes ses formes, s'est imposé en un demi-siècle sur les façades du monde entier.

Après avoir longtemps été traités comme des dégradations de l'espace public, les graffitis, mosaïques, fresques et autres pochoirs sont désormais considérés comme de véritables oeuvres d'art. Et dans ce domaine, alors que l'Angleterre a son Banksy et les États-Unis leur Shepard Fairey, la France n'est pas à plaindre avec ses Blek le Rat, Miss.Tic, Jef Aérosol, Invader, ou encore le mondialement célèbre "photograffeur" JR. S'ils se sont exportés tout autour du globe, l'Hexagone a servi de vaste toile à ces fameux street artistes, parmi tant d'autres. Alors, si vous êtes curieuse de découvrir ce qui fait toute la popularité de ce mouvement artistique, voici quelques pistes pour démarrer.

L'art de déambuler dans la rue

Règle n°1 : partout où vous allez, gardez les yeux ouverts. Que vous soyez en visite touristique dans une ville ou en balade dominicale dans la vôtre, laissez traîner votre regard sur les installations urbaines, du trottoir jusqu'aux toits des immeubles, sans négliger les rideaux de magasins, tunnels, escaliers ou encore feues cabines de téléphone. En cherchant un peu, vous tomberez sur quelques pièces de choix, comme un Space Invader qui s'est invité près d'une plaque de rue, l'Homme en blanc qui cherche à entrer par une porte, ou Monsieur Chat qui s'est installé sur une cheminée.

Des ouvrages explicatifs

Si, à force d'en croiser, vous apprendrez à reconnaître les oeuvres et leur créateur, vous pouvez toujours vous documenter en parallèle de vos excursions à travers des beaux livres racontant l'histoire du mouvement et de ses artistes, de plus en plus nombreux en libraire. Les visiteurs de la capitale pourront même se procurer le tout récent "Guide du street art à Paris" par Stéphanie Lombard, paru aux éditions Alternatives. Et pour une vue globale de ce que l'art urbain a à offrir, partout dans le monde, sachez que Google a lancé un projet sur la Toile permettant de "voyager au coeur" du mouvement artistique (le Google Street Art Project).

Des visites guidées jusque dans les musées

Si vous ne vous sentez pas l'âme d'une autodidacte, mais souhaitez tout de même explorer cet univers alternatif, pas d'inquiétude. Le street art a tant explosé ces dernières années que des festivals entiers lui sont dorénavant consacrés en France, que ce soit à Paris, Marseille, Grenoble, Toulouse, Lyon ou encore Strasbourg. Dans ce cadre, comme à d'autres moments de l'année, des collectifs proposent par ailleurs des visite guidées, généralement relayées sur les réseaux sociaux ou par les offices de tourisme. Et pour celles qui préfèrent encore le confort d'une galerie, l'art urbain fait l'objet de plus en plus d'expositions. Sans compter que le tout premier musée à lui être entièrement dédié en France, Art 42, a ouvert ses portes à Paris l'an dernier.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Street art : comment partir à la conquête de l'art urbain ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]