10 prix Goncourt à relire

  • info
  • photos
Fascinant, bouleversant, percutant, vibrant, autant de qualificatifs qui vous replongent dans l'univers des prix Goncourt. Rien que pour vous, voici la sélection des 10 meilleurs ouvrages primés.
Chargement en cours
"La Dentellière" de Pascal Lainé
"La Dentellière" de Pascal Lainé
L'histoire d'un amour improbable entre une apprentie coiffeuse, Pomme et Aimery de Beligné jeune aristocrate fauché. L'histoire d'un amour sans vague, entre deux êtres qui s'aiment à demi-mot mais que tout sépare. D'une simple rupture naîtra la lente descente aux enfers de Pomme dans l'anorexie et la folie douce. Une histoire banale que l'auteur parvient à tourner brillamment en un chef-d'oeuvre littéraire. "La Dentellière" de Pascal Lainé - Gallimard - Prix Goncourt en 1974 - 192 pages
1/10
Allison Devillers

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - 10 prix Goncourt à relire
  • avatar
    inthemood -

    "Au revoir là-haut" Goncourt en 2013 et non 1993 !!

  • avatar
    inthemood -

    "Au revoir là-haut" Goncourt en 2013 et non 1993 !!

  • avatar
    cesandy -

    Ah bon ! je n'ai pas réussi à le lire jusqu'au bout

    avatar
    [PLACEBO] -

    Fallait commencer par la fin !

  • avatar
    pelissac -

    Il est impensable qu'ait été oublié, dans cette liste, " Les bienveillantes ", dont Bernard Pivot avait dit " Les Goncourt se ridiculiseraient si ce livre n'avait pas le Goncourt cette année " (année de sa parution bien entendu). C'est sans doute le plus important de ces dernières années!

    avatar
    [PLACEBO] -

    Y a-t-il des images ?

    avatar
    [PLACEBO] -

    J'ai bien aimé "Tintin chez les Picaros".

    avatar
    [PLACEBO] -

    J'ai donc visé juste "lli".car apparemment nous n'avons pas les mêmes sensibilités en matière de bande dessinée.
    Mais Stivelle a deviné qu'il s'agissait d'une plaisanterie de ma part.
    Histoire de me foutre un peu de tout cet étalage de culture. Mais j'apprécie les personnes "instruitionnées"
    J'ai choisi Tintin, j'aurais pu choisir Corto Maltes.
    Bonne soirée.

  • avatar
    boune9 -

    c'est surtout une vaste operation comerciale des editeurs qui font leur chiffre beaucoup a cette là, !