Emmanuel Macron s'agace - avec raison - d'un problème de traduction lors d'une conférence de presse hier à l'Elysée

par morandini

Lors de la conférence de presse commune , hier, samedi 2 décembre d'Emmanuel Macron et Nechirvan Barzani, Premier ministre du gouvernement régional du Kurdistan irakien, le président français s'est montré passablement contrarié par des incidents techniques. Et il est difficile de lui donner tord, car les problèmes de traduction rendaient incompréhensibles le discours du Président pour son hôte. Après une minute et 30 secondes de discours, Emmanuel Macron s'est arrêté, voyant les difficultés pour Nechirvan Barzani de saisir ses propos : "Je pense qu'il est souhaitable pour ce que j'ai à dire ensuite que le Premier ministre ait une traduction." Face aux problèmes qui se poursuivaient le Président Macron a lancé un nouvel appel: "Ecoutez, il me semble qu'en France on peut organiser cette rencontre avec un système de traduction qui fonctionne. Est-ce que quelqu'un peut s'en occuper ?"

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.