Iran et Irak: Au moins 213 personnes ont été tuées et plus de 1 700 blessées dans un tremblement de terre de magnitude 7

par morandini

Au moins 213 personnes ont été tuées et plus de 1 700 blessées dans un tremblement de terre de magnitude 7,3 qui a frappé dimanche 12 novembre le nord-est de l'Irak et des régions frontalières en Iran et en Turquie. En Iran, le bilan des victimes n'a cessé d'augmenter au fil des heures. Selon la cellule de crise, citée par la télévision d'Etat, on dénombrait 207 morts à 9h24 lundi (6h54, heure de Paris). A cela s'ajoutent six morts côté irakien, selon des chiffres encore provisoires. Selon l'Institut géologique américain (USGS), la secousse a été enregistrée à une profondeur de 25 kilomètres à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de la ville d'Halabja, dans une zone montagneuse de la province irakienne de Souleimaniyeh. Elle a eu lieu à 19h18, heure de Paris, et a également été ressentie en Iran ainsi qu'en Turquie où ni dégâts ni victimes n'ont été enregistrés, selon les autorités. La secousse a été ressentie pendant une vingtaine de secondes à Bagdad et parfois pour des durées plus longues dans les autres provinces d'Irak, qui ont toutes été touchées, ont témoigné des journalistes de l'AFP. Selon le site internet de l'Institut de géophysique de l'Université de Téhéran, le séisme a été suivi de nombreuses autres secousses pendant la nuit, dont au moins trois supérieures à 4,3 sur l'échelle de Richter.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.