L'avocat de Jonathann Daval à nouveau à la télé ce soir: "On m'a lynché médiatiquement"

par morandini

Le bâtonnier de Besançon a rappelé mercredi les règles déontologiques aux avocats de Jonathann Daval, écroué pour le meurtre de sa femme en Haute-Saône, alors qu'ils considèrent les avoir "parfaitement respectées". Celui-ci leur a rappelé l'article 63-4-4 du code de procédure pénale, a précisé l'un d'eux, Randall Schwerdorffer, confirmant une information de Libération. Cet article précise que "sans préjudice de l'exercice des droits de la défense, l'avocat ne peut faire état auprès de quiconque pendant la durée de la garde à vue, ni des entretiens avec la personne qu'il assiste, ni des informations qu'il a recueillies en consultant les procès-verbaux et en assistant aux auditions et aux confrontations". Invité ce soir sur France 5, dans "C à vous", Me Randall Schwerdorffer a expliqué qu'il avait selon lui respecté les règles. "Je n'ai parlé que des éléments qui avaient été divulgués dans la presse et donc qui n'étaient plus couverts par le secret de l'instruction. Et quand j'ai parlé, la garde à vue de Jonathann était terminée. Des avocats s'en sont pris à moi sur le plateau de BFM hier c'était un lynchage médiatique, sans aucune contradiction" Et concernant la réaction de la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa, l'avocat a précisé: "Je pense qu'elle s'excite toute seule. on jamais légitimé la moindre violence . Est-ce que j'ai dit que j'étais favorable à la violence contre les femmes. C'est votre métier de communiqué et pas le mien. Je ne justifie rien, je dis juste qu'il faut comprendre le contexte."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.