La maire de Paris s'attaque à la grande roue du forain Marcel Campion

par morandini

Après le marché de Noël sur les Champs-Élysées, la maire de Paris s'attaque à la grande roue du forain Marcel Campion. Anne Hidalgo trouve qu'elle fait tache dans le paysage parisien, entre l'Arc de Triomphe et le Louvre. La proposition de la supprimer à cet emplacement va donc être déposée lundi 20 novembre. Si la mesure est votée, Marcel Campion pourra exploiter son manège jusqu'à mai prochain, dernier délai. La disparition de la grande roue serait une révolution, car "le roi des forains" l'exploite depuis 1993. Jusque-là, aucun maire de Paris n'avait osé le contester. Mais Anne Hidalgo, en plus de ne pas aimer l'imposant manège, ne supporte plus les méthodes de Marcel Campion. Cette mesure n’est pas faite pour apaiser les forains, très en colère depuis le début de la semaine, contre la suppression de leur marché de Noël sur les Champs-Élysées. Après deux jours de blocage, ils ont suspendu mardi leurs opérations escargot autour de la capitale mais Marcel Campion a maintenu la pression sur la mairie par un recours en justice : il a déposé un référé-suspension contre la décision de la mairie de Paris et donné rendez-vous au 14 novembre, date de l'audience, pour décider ou non de nouvelles actions, en fonction de la décision judiciaire. Pour la Ville de Paris, il n'y a "aucun lien" entre les deux sujets, et il ne s'agit "pas du tout" d'une attaque contre les forains, la suppression de la Grande Roue ayant déjà été débattue "bien avant" l'affaire du marché. "Il s'agit de restaurer la perspective visuelle historique qui relie l'Arc de Triomphe au Louvre, tout en facilitant la circulation des piétons dans ce secteur très touristique", explique la Ville.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU