Prison: Environ deux tiers des établissements sont bloqués ce matin par les surveillants en grève

par morandini

08h17: Les syndicats de gardiens de prisons appellent lundi à un nouveau "blocage total" des établissements à partir de 06H00 pour faire entendre des revendications salariales et sécuritaires, avant d'être reçus par la ministre qui veut "reprendre le dialogue". 07h25: La Garde des Sceaux Nicole Belloubet a annoncé dans la nuit qu'elle recevrait lundi les organisations syndicales après le rejet des propositions du gouvernement, dans un climat de tension alimenté par des agressions à répétition. "La ministre de la Justice souhaite reprendre immédiatement le dialogue. C'est la raison pour laquelle elle recevra, dès ce jour, l?ensemble des organisations syndicales représentatives", a indiqué un communiqué de ministère. Quelques heures avant le début de l'appel au blocage dans les 188 prisons du pays, la ministre a aussi appelé "à la responsabilité de chacun afin que la sécurité et le fonctionnement des établissements pénitentiaires soient assurés". 05h12: Dimanche soir, un détenu s'en est une nouvelle fois pris à des gardiens, à Longuenesse (Pas-de-Calais). Il les a agressés avec un pied de table en fer et les a blessés aux bras, ont indiqué l'administration pénitentiaire et le syndicat majoritaire Ufap-Unsa. Le syndicat FO a appelé les gardiens de Longuenesse à "ne pas prendre les clés" lundi matin, c'est-à-dire à ne pas prendre le travail et à laisser les forces de l'ordre prendre le relais. Ces agressions à répétition alimentent la colère des gardiens de prison qui jugent leur profession dangereuse, mal payée et mal considérée. C'est l'agression de surveillants par un détenu jihadiste à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) le 11 janvier qui a mis le feu aux poudres.

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.