Samir Aït Saïd : "L'os était bien cassé, cela a facilité le travail des chirurgiens"

par morandini

Le gymnaste français Samir Aït Saïd s'est brisé la jambe à la réception du saut de cheval. La Fédération française de gymnastique a indiqué qu'il avait pu être opéré à Rio, pour réduire une double fracture tibia péroné. Deux jours après son opération, il est apparu sur le plateau de France Télévision où il est arrivé en marchant. Interrogé sur son opération, il raconte que tout s'est bien passé. "J'ai vraiment pas eu mal sur le coup. Il a commencé à ressentir une douleur dans l'ambulance. J'avais qu'une envie c'est de me faire opéré. L'os était bien cassé et cela a facilité le travail des chirurgiens. Le chirurgien a tout simplement remis les deux bouts l'un à côté de l'autre." "Tout le monde a été un peu surpris de ma réaction", avait relevé Aït Saïd dans un entretien à la Fédération internationale de gymnastique. "Je n'ai pas crié, j'ai tout de suite su que c'était terminé. Il fallait se faire une raison. Alors immédiatement, j'ai pensé aux JO de Tokyo. Pas pour garder espoir mais parce que je suis déterminé. Je veux cette médaille olympique et je l'aurai. Du coup, je n'avais qu'une hâte : me faire opérer. Aujourd'hui (dimanche), j'ai pu remarcher".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.